bruit coworking

Doit-on continuer d’associer coworking et manque de sérieux ?

Les espaces de coworking proposent de nombreux avantages, mais ils véhiculent aussi un grand nombre d’idées reçues. Parmi elles, le manque de professionnalisme, le bruit ou les trop grandes sources de distraction figurent en bonne place. Pourtant, cette perception évolue, grâce à des espaces de travail en coworking de mieux en mieux équipés et aménagés.

Les espaces de coworking pour ne plus travailler seul

Les espaces de coworking ont longtemps été associés aux travailleurs indépendants, aux freelances ou aux créateurs d’entreprise. Ces entrepreneurs trouvaient dans ces bureaux partagés une manière de renouer des interactions sociales qui manquent beaucoup quand on travaille seul.

Aujourd’hui, les espaces de coworking sont fréquentés par des salariés en télétravail, mais aussi par des salariés en déplacement professionnel qui apprécient de pouvoir bénéficier d’un bureau dans des locaux appropriés.

Certaines grandes entreprises ou PME se mettent aussi à délocaliser leurs locaux dans des bureaux opérés, au lieu d’acheter ou de de nouveaux espaces de travail. Cela leur permet de réduire les coûts et d’adapter les locaux aux besoins sans nécessiter un déménagement. L’espace de coworking permet aussi de rapprocher les bureaux du lieu de résidence des salariés pour favoriser une plus grande flexibilité et limiter les temps de trajet. Ainsi, l’équilibre entre le travail et la vie personnelle est mieux préservé.

L’augmentation du travail à distance a changé la perception des espaces de coworking en montrant leurs avantages par rapport au travail à domicile… mais aussi par rapport aux locaux d’entreprise eux-mêmes ! Certaines sociétés l’ont bien compris en adoptant le coworking pour leurs équipes afin de s’adapter aux variations d’effectifs en fonction des projets ou être plus flexibles. 

Le bruit : un inconvénient du coworking

Le bruit est un réel facteur dérangeant dans un environnement de travail, que ce soit en coworking ou non. On estime que le niveau acoustique d’un bureau doit se situer entre 35 et 55 dB. Or, dans des locaux très fréquentés comme les espaces de coworking ou les salles en open space peuvent dépasser les 50 dB.

La gêne sonore au bureau peut être générée par les conversations, par les bruits des appareils (téléphone, claviers…) ou par les déplacements. Elle génère des difficultés de concentration, du stress, de l’irritabilité, voire des maux de tête et des troubles du sommeil. Selon les Journées nationales de l’audition, un actif perd en moyenne 30 minutes de travail par jour à cause de la gêne liée au bruit (source). 

Il est donc important, de veiller à choisir un espace de coworking qui ne soit pas trop bruyant. Aujourd’hui, les espaces de travail partagés plus haut de gamme comme ceux de Whome sont conçus différemment pour limiter l’impact du bruit. Ils ménagent des zones de silence, que ce soit pour s’isoler, participer à une visioconférence ou passer des appels. Les matériaux choisis favorisent également l’isolation acoustique pour garantir la confidentialité des réunions et ne pas gêner la concentration.

Des espaces de travail partagés durables et confortables

D’un point de vue environnemental, les bureaux opérés, souvent neufs, sont beaucoup moins énergivores que des locaux anciens ou rénovés. Outre les économies d’énergie générées sur les charges de l’entreprise, cette solution améliore aussi l’image de marque de la société auprès de ses clients, fournisseurs et futurs employés.

Par ailleurs, les espaces de coworking facilitent le quotidien des occupants grâce à des équipements modernes et fonctionnels. Les services sont importants aussi, du parking au ménage en passant par l’approvisionnement des fontaines à eau ou de la machine à café. En espace de coworking, tout est compris, en fonction de la formule choisie.

Le coworking, un espace de travail productif à tous les niveaux

Le coworking améliore l’efficacité des travailleurs et leur productivité. Travailler à la maison ou dans un café favorise les distractions ou interruptions : enfants, tâches domestiques, livraisons… Dans un espace de coworking, le travailleur est comme au bureau.

Par ailleurs, la mixité des professions représentées offre de grandes opportunités de réseautage, mais aussi de collaborations imprévues mais fructueuses. Les synergies sont souvent spontanées : besoin d’un rédacteur, d’un développeur web, d’un expert ? Il y a fort à parier qu’un voisin de coworking soit la personne idéale.

Sans aller jusque là, le simple échange informel entre coworkers favorise l’innovation et permet de découvrir une autre façon de penser, d’autres voies à explorer.

Les espaces de coworking ne sont plus les locaux d’autrefois, improvisés, bruyants et improductifs. Ils s’inscrivent aujourd’hui dans une démarche de durabilité, en privilégiant des locaux adaptés, modernes et souvent peu énergivores. Cette considération est importante pour les entreprises souhaitant réduire leur impact environnemental, notamment dans le cadre de la mise en conformité avec le décret Éco-énergie tertiaire.